dieu est mort pour nos péchés

 

Previous Image
Next Image

info heading

info content


Dieu est mort pour nos péchés est une réflexion contemporaine sur la foi. Il y a un an, ma colocataire âgée de vingt ans et issue d’une famille athée, s’est convertie au judaïsme. Elle s’est mise à croire en Dieu, à aller à la synagogue, à faire shabbat, à manger casher. Je lui ai demandé ce qu’elle cherchait là-dedans, elle m’a répondu qu’elle cherchait du sens. Sa démarche résonnait évidemment avec celle de beaucoup d’autres.

Alors que nous avons vécu la fin des grandes idéologies et la mort de Dieu, toute une partie de notre génération s’est remise à croire, à pratiquer, parfois jusqu’à l’extrême. Avec quatre actrices, en interrogeant nos proches, en écoutant les conversations de comptoir, nous avons voulu comprendre cette quête de sens et ce besoin de sacré, pour cela, nous avons décidé de faire nous-mêmes l’expérience de la foi. Nous avons suivi des itinéraires de croyantes, de mystiques (Thérèse d’Avila, Angèle de Foligno) et comme elles nous avons cherché, trouvé, douté, pour chercher quelque chose, une réponse peut-être.

 

Équipe artistique

mise en scène – Liza Machover
jeu – Anne Duverneuil , Naïs El Fassi, Élise Fourneau, Manon Rey
chorégraphie – Marie Rasolomanana
scénographie, lumières, responsable technique – Carine Ravaud
costumes Mathilde Jeanningros, Ines Mercredi Lachaud
graphisme Stéphane Toque
photographies Yaunye Lu

 

Production

Les Corps Vagabonds

 

Soutiens

 

Calendrier

Février 2016 / résidence, 104, Paris
07 juillet 2016 / maquette Théâtre de la Bastille, Festival Acte&Fac, Paris
mars 2018 / résidence, 104, Paris
27, 28, 29 & 30 mars 2018 / La Loge, Paris
26, 27 & 28 août 2018 / Château de Monthelon, Bourgogne
Du 22 octobre au 2 novembre 2018 / ateliers avec les publics Les Fours à Chaux, Regnéville-sur-Mer